Je ne réalisais pas que j’étais sur ma terre, par Rebecca B.

 

Je m’appelle Rebecca et j’ai 30 ans. Je viens de la banlieue parisienne. En France, je travaillais dans une école juive.

1/ A quel programme Massa as-tu participé ?

J’ai participé à deux programmes Massa. Au  programme Leg Leja à Tel Aviv (« Olami » aujourd’hui) et le programme Stagerim à Jérusalem à l’université d’HarHatsofim – Mont Scopus.

 

 

 

2/ Pourquoi as-tu choisi ces programme Massa ? 

Je voulais avoir une première expérience en restant touriste, pour avoir une idée de ce qu’était la vie en Israël. J’ai également pu faire un stage et ainsi avoir un premier contact avec le monde du travail.

 

3/ Comment as-tu connu Massa et qui t’a inscrit ?

J’avais entendu parler de Massa par des amis et puis j’ai reçu un mail publicitaire de Massa. Ils organisaient une réunion d’informations à Paris pour nous présenter leurs différents programmes (il en existe des dizaines). J’y suis donc allée pour trouver un programme adapté à ce que je recherchais. Une personne de Massa m’a fait remplir un dossier de candidature.

 

4/ Raconte ton arrivée en Israël ?

La première fois que je suis venue pour une longue période (5 mois) c’était lorsque j’habitais à Tel-Aviv. Pour être honnête, les premiers mois ont été un peu difficiles. Je ne parlais pas un mot d’hébreu (à part « Shalom » et « Toda ») et je ne connaissais personne. J’ai rencontré des jeunes de mon âge, car nous étions tous logés au même endroit, et d’autres à l’oulpan.

 

5/ As-tu eu peur avant ton départ ?

J’avais très peur, c’est vrai. L’hébreu semblait être du chinois. Je ne comprenais absolument rien. Je n’avais pas d’amis, pas de repères. Cela m’a beaucoup effrayé au début. Deux mois plus tard, je commençais à aller mieux.

 

6/ Quel est ton meilleur souvenir et ton pire souvenir ou « la galère » du voyage ?

J’ai beaucoup de bons souvenirs donc je ne pourrais en choisir un. Le plus fort étant probablement celui de mon arrivée. Je ne réalisais pas que j’étais sur ma terre.  Le moins bon est que je ne me suis pas très bien entendue avec ma colocataire.

 

7/ Qu’est-ce qui t’a le plus manqué en France pendant ton expérience en Israël ?

Honnêtement, la seule chose qui m’a manqué est ma famille.

 

8/ Qu’est ce qui te manque le plus depuis ton retour en France ?

Je suis rentrée en France moins de quatre mois entre mon premier et deuxième programme. A peine rentrée, je ne rêvais que d’une seule chose : retourner en Israël !

 

 

9/ Un petit conseil pour les futurs participants à Massa ?

Je n’ai pas de conseil particulier. Partez avec l’envie de découvrir Israël. C’est très différent que lorsque l’on vient en touriste pour les vacances.

 

10/ Raconte-nous en quelques mots ton expérience en Israël ?

En ce qui concerne mon premier oulpan j’avais cours cinq après-midi par semaine (et du travail personnel a fournir pour le lendemain). A Jérusalem, j’avais cours le matin et le rythme était le même. Massa nous a organisé quelques excursions (Massada, la Mer Morte, Eilat, Jérusalem…). J’ai beaucoup aimé. Cela m’a permis de voir du pays, des endroits que l’on ne visitent pas forcément lorsque l’on vient pour les vacances.

 

11/ As-tu pu retrouver/rencontrer d’autres personnes qui faisait Massa en Israël ?

J’ai rencontré des dizaines de participants. Certains habitaient avec moi, d’autres venaient de villes différentes mais l’on se retrouvait tous pour faire les activités et les excursions.

 

12/ Que comptes-tu faire en rentrant en France ?

J’ai finis mon deuxième programme le 13 juillet 2012. Je me suis empressée de faire mon dossier d’Alya auprès de l’Agence Juive à Paris (j’avais même commencé a rassembler quelques papiers alors que j’étais encore en Israël).Je suis devenue Ola Khadasha le 14 août.

 

13/ Que penses-tu de l’initiative Massa : permettre a tous les jeunes de 18 à 31 ans de découvrir Israël à travers des programmes de longues durées ?

Je trouve que c’est une très bonne expérience. Personnellement c’est exactement ce que je recherchais : pouvoir partir quelques mois découvrir Israël (avec des yeux de touristes, comme pendant les excursions) mais aussi de futurs immigrants (comme durant les cours d’oulpan) en restant touriste.

 

14/ Recommandes-tu Massa et pourquoi ?

Comme je le disais précédemment, je vous recommande Massa si vous souhaitez découvrir Israël autrement que pendant vos vacances (surtout si comme moi, vous envisagez de faire votre Alya).

 

 

15/ La musique ou le film qui représente le mieux ton voyage ?

Je ne saurais répondre à cette question. La seule chose que je peux vous dire c’est que votre place est ici (en Israël – petits, grands, jeunes, moins jeunes, célibataires ou mariés)  Nous vous attendons !!!

 

Lire d'autres témoignages sur:http://blog.massafrance.com/

 
 

Deja tu comentario

Tu email nunca será publicado o compartido. Requerido los campos obligatorios marcados*
¿Qué hay de nuevo en Masa Israel?
Masa Israel en Twitter